Guides

Guides Section:


L'Utilitaire de Disque - Utilisez le pleinement ! (by Naquaada)

Voici un article à propos de l'Utilitaire de Disque. Normalement il reste seul dans le dossier 'Utilitaires' et passe souvent inaperçu. Mais c'est plus qu'un simple outil de formattage de disque - c'est un logiciel de sauvegarde, un logiciel de gravure, un créateur d'archive et plus encore. J'utilise l'Utilitaire de Disque presque tous les jours et c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais mis à jour mon installation de Tiger 10.4.7 jusqu'à maintenant, toutes les images à partir de 10.4.8 ayant un bug avec ce logiciel.

Pour étendre les options, démarrez Onyx et regardez dans Parameters/Various. En haut il y a des options additionnelles pour l'Utilitaire de Disque, activez les. Maintenant passons à l'utilisation du programme.

Utiliser les images disque (.dmg, .sparseimage)

Le images disque de Mac sont une très bonne chose. Vous pouvez les utiliser pour graver, ranger et archiver des fichiers. Il y a 2 types principaux: Les images disque standard (.dmg) qui utilisent tout l'espace disque que vous leur avez défini. Ensuite il y a les images disques qui occupent de plus en plus d'espace au fur et à mesure de l'ajout de données dans celles-ci (.sparseimage). Chacun de ces types d'image a ses avantages et ses inconvénients. Les images .dmg ont besoin de plus d'espace sur le disque, mais leur fonctionneent est similaire à un vrai disque dur, par ex. elles peuvent être défragmentées. Une .sparseimage a besoin de moins d'espace, mais si vous supprimez des fichiers de celle-ci l'espace ne sera pas libéré sur le disque dur sur lequel elle se trouve. De plus si vous la défragmentez l'espace occupée par celle-ci deviendra plus important. Mais dans la plupart des case les .sparseimage sont le meilleur choix.

Comment je crée une image disque ? Démarrez l'Utilitaire de Disque et sélectionnez 'Nouvelle image' dans la barre d'outils ou 'Fichier/Nouveau/Image vide' à partir du menu. Une boîte de dialogue s'affichera vous demandant d'indiquer un nom avec de nombreuses options en bas de celle-ci. En haut vous pouvez sélectionner le chemin et le nom du fichier. En bas vous pouvez changer le nom que l'image disque aura quand vous l'ouvrirez (nom qui peut être changé plus tard, évidemment). Dans le champ suivant vous pouvez changer la taille. Dans la plupart des cas sélectionnez 4,7 Go DVD Image. Si vous vous voulez utiliser une image disque sur un lecteur formatté en FAT32 (par ex. disque dur externe) entrez 4095 Mo. L'encryption est normalement inutile. Pour la table des partitions choisissez toujours 'Pas de table des partitions', j'ai rencontré quelques problèmes avec les autres choix. Pour le format de l'image, 'read/write disk image' créera une .dmg, 'sparse disk image' créera une .sparseimage. Si vous cliquez sur créer, un nouveau lecteur amovible apparaitra dans la partie droite de l'Utilitaire de Disque.

Pourquoi utiliser une image disque ?

C'est utile par ex. pour nettoyer le disque dur. J'ai eu par le passé une collection de presque 100.000 fichiers MIDI. Si ils se trouvent directement sur votre disque dur, Spotlight devra indexer ces 100.000 fichiers - et normalement l'indexation des fichiers MIDI est inutile. Je les ai donc tous placés dans une image. J'ai les fichiers, ils sont rangés par ordre alphabétique mais sur le vrai disque dur il y a 99.999 fichiers en moins. C'est intéressant pour tous les fichiers de petite taille, par ex. les fichiers MOD AMIGA. C'est intéressant aussi pour des collections complètes, par ex. une collection de bd. J'ai aussi une image avec des outils utiles, des paquets d'installation, des pilote, des icônes etc … J'ai créé une sparseimage de 4095 Mo et tout cela est donc bien rangé. Si je veux installer un programme je n'ai pas à chercher dans tout le disque dur, je dois seulement jeter un oeil à cette image. Et je peux l'ouvrir via le menu grâce à un raccourci clavier, c'est donc très pratique. De plus cette image ne sera jamais plus importante que la taille que le lui ai fixé soit 4095 Mo, je suis donc sûr de toujours pouvoir la placer sur un disque FAT32 ou sur un DVD.

Utiliser l'Utilitaire de Disque en tant que compresseur

L'Utilitaire de Disque peut sauvegarder des images disques compressées. Si vous activez les options spéciales avec Onyx, vous pouvez aussi compresser au format bzip2 qui est très performant. J'ai encore les images DVD d'OSX sur mon disque dur. Mais je les ai converties au format bzip2 et cela me permet déconomiser beaucoup de place. Autres exemples: Ma collection de fichiers MIDI non compressée prenait environ 3,1 Gp. Compressée en bzip2 elle n'a seulement besoin que de 700 Mo! Une petite collection de 4 vidéos (au format QuickTime et DivX) faisait 96 Mo non compressé, compresséé seulement 37. C'est un bon ration pour des fichiers déjà compressés.

L'Utilitaire de Disque a une option 'Fichier/Nouveau/Image à partir d'un dossier' dans le menu. Celea permet de convertir facilement un dossier en image disque, c'est la manière la plus rapide de compresser des fichiers pour l'envoi de mail ou un upload sur Rapidshare.

L'aspect le plus important d'une image dmg compressée: Vous y avez accès sans les décompresser! Si vous voulez accéder à des fichiers d'une archive normale, vous devez décompresser l'intégralité de celle-ci avant, mêm si vous n'avez besoin que d'un seul fichier. Cela occupe beaucoup d'espace. Une image .dmg peut être utilisée comme un disque dur. Dans mon cas, j'ai toujours accès à mes fichiers MIDI sans devoir décompresser quoique ce soit.

Graver des DVDs avec l'Utilitaire de Disque

Graver des images DVD est facile avec l'Utilitaire de Disque. Sélection "Graver" dans la barre d'outils et sélectionnez une image. Les images supportées sont bien sûr les .dmg, .sparseimage, mais aussi .iso, .bin et aussi .toast (non testé). Les disques réinscriptibles peuvent être effacés. L'Utilitaire de Disque vérifie toujours les medias gravés.

Graver des fichiers

La gravure de fichiers fonctionne avec les images disque. Vous créez une image disque, placez les fichiers dedans et la gravez.
Mais je pense que çà fonctionne uniquement avec un système de fichier Mac.
A présent nous en venons aux avantage de la gravur d'images disque. Avec des .dmgs vous pouvez créer des disques impeccables. En premier lieu, vous pouvez mettre une icône particulère pour l'image disque. Mais il y a plus: chaque fenêtre peut avoir une image de fond différente! Si vous avez déjà téléchargé des programmes sous form de dmg, il y avait souvent une image de fond dans celle-ci.

Mon dernier projet était assez compliqué. Il contient 3 films, les versions anglaises, toutes les soundtracks (5 CDs MP3), 3 thêmes musicaux et des Bonus incluant 18 vidéos additionelles. Les vidéos additionnelles étaient des clips vidéos dont la musique était tirée de chansons connues synchronisées sur les lèvres des acteurs de scènes coupées d'un film, quelques unes sont réellement bien réalisées. J'ai cherché pour chacune des chansons la couverture du cd correspondant à partir d'Amazon et j'ai crée une icône (Vous avez seulement besoin de FastIcns et de Previex pour çà). Chaque dossier a une image de fond différente, les icônes ont une taille et une position fixées. Cà a demandé beaucoup de travail, mais c'était vraiment fun. Et j'ai toujours la .sparseimage, donc si je veux faire des changements, je peux les faire à tout moment. Astuce: Si vous voulez utiliser plus d'une image de fond, créez un dossier 'Images de fond' dans le répertoire principal de l'image et rendez le invisible quand vous avez terminé (utilisez Path Finder ou un programme similaire pour çà). Vous voyez - il est possible de créer des DVD très bien présentés sans avoir besoin d'un logiciel spécial.

Au fait: Vous pouvez aussi ripper un DVD en une image accessible en lecture-écriture avec l'Utilitaire de Disque. Il est donc très facile d'y faire des modifications!

Créer un système Mac OS X très sûr (par Naquaada)

L'Utilitaire de Disque est très utilisé donc ce guide ne pourra pas s'appliquer à toutes les versions de Tiger notamment à partir de la 10.4.8 car l'Utilitaire de Disque est défectueux.

Le système est basé sur 2 partitions de démarrage et 1 partition de stockage, donc si une est inaccessible vous pouvez démarrer avec la seconde et la réparer à partir de celle-ci sans avoir besoin de démarrer à partir du DVD en mode "Single User" ou quoi que ce soit d'autre. Si une partition plante totalement, vous pouvez facilement la restaurer avec l'Utilitaire de Disque.

1. Préparer le disque dur

Vous avez besoin d'un disque dur à part pour ce type de système, pas trop petit. J'utilise un disque dur IDE de 320 Go pour démarrer, IDE est souvent plus rapide que SATA. Je ne reommende pas des disques durs IDE plus gros que 400Go.

Démarrez à partir de votre DVD d'installation favori, sélectionnez votre langue et attendez que la barre de menu apparaisse. Sélectionnez l'utilitaire de disque dans le menu. Dès qu'il est ouvert et que votre disque dur est reconnu, cliquez sur votre disque et sélectionner l'onglet "Partitionner" dans la partie droite. Sélectionner votre carte de partition, la plus commune est MBR (Master Boot Record). Maintenant choisissez dans "Volume Scheme" (à traduire) 3 Partitions. Vous obtiendrez 3 partitions de même taille. Redimmensionnez les partitions selon l'exemple suivant, en commençant par la dernière partition:

3rd partition: 30,90 GB
2nd partition: 15,90 GB
1st partition: Le reste.

Ceci vaut pour un disque dur de 320Go, avec des disques plus petits vous pouvez modifier les tailles, mais ne les faites pas trop petites. La 2ème partition ne devrait pas être plus petite que 10-12Go, la 3ème doit faire au moins 20Go. Si vous vous posez des questions à propos du ,90 à la fin : Sur Tiger ma seconde partition était de 7,90Go donc elle pouvait être gravée sur un DVD double-couche. Pour Leopard la partition doit être plus grande, mais j'ai gardé le ,90 à la fin. Vous n'êtes pas obligé de faire pareil.

Pour les noms, j'utilise, pour la 1ere partition 'Leopard', pour la second 'Récupération' and pour la 3ème 'Partage'. J'utiliserais ces noms dans le guide à partir de maintenant. Vous pouvez les changer, mais je vous recommenderais de ne pas utiliser d'espaces pour un meilleur confort d'utilisation avec le Terminal (pas de \ entre chaque espace). Dès que vous avez terminé, cliquez sur "Appliquer". Si tout s'est bien déroulé vous obtiendrez une table des partitions similaire à ceci:
system_diskutil.jpg

Je dois vous dire que vous ne pouvez partitionner le disque avant d'avoir un système OS X opérationnel car l'Utilitaire de Disque fonctionne un peu différemment à partir du DVD d'installation. Vous verrez cela car les partitions ont une taille différente après avoir été créés. La 2ème partition 'Récupération' passera de 15,90 à 16,03 Go, la partition 'Partage' passera de 30,90 Go à 30,64 Go. Seule la partition principale 'Leopard' gardera la même taille, 251,42 Go sur une dique dur de 320 Go (lequel à une taill effective de 298,1 Go).

Maintenant, reformatez les partitions en utilisant l'option de sécurité 'Zero out Data' (à traduire). Ceci supprime tous les données existante, vérifie le disque dur et le prépare pour le système de fichier HFS+. Ceci peut prendre du temps, vous pouvez donc faire autre chose de plus important que de regarder fixement la barre de progression ;-)

2. Installation

D'abord, installez OS X sur la partition 'Leopard' et configurer le un minimum, mais ne vous attardez pas sur les détails. Ensuite installer de nouveau sur la partition 'Récupération'. Hmmm… Pourquoi me direz-vous? Donc je dois faire 2 installations et 2 fois le travail ? Ne jugez pas trop rapidement, nous n'avons pas encore commencé.

Maintenant commencez l'installation sur la partition 'Récupération". Configurez la mieux, tout spécialement les paramètres systèmes (langue, clavier, souris, écran …). Etablissez la connection Internet et téléchargez ASU (AMD Software Update). Mettez votre système à jour ainsi que le kernel. Si quelque chose se pass mal, vous pouvez démarrer à partir de la partition 'Leopard' et essayer de réparer l'erreur à partir de celle-ci. Si ce n'est pas possible, vous devrez installer OS X de nouveau. Installez quelques logiciels, par exemple votre navigateur Internet préféré et je recommande toujours Onyx pour nettoyer le système.

3. Créer la première sauvegarde

Si vous pensez que le système fonctionne correctement, redémarrez et choisissez la partition 'Leopard'. Note: Vous pouvez facilement voir sur quelle partition vous avez démarré: l'icône de votre disque dur est toujours la 1ère dans la liste de l'Utilitaire de Disque. Démarrez l'Utilitaire de Disque et sélectionnez la partition 'Récupération'. Maintenant utilisez soit me bouton "Nouvelle image" de la barre d'outil soit le menu 'Fichier -> nouveau -> Image disque de diskXs2 (Récupération)'. Maintenant une boîte de dialogue de sauvegarde s'ouvre. Si vous ne voyez pas les options pour le chemin, utilisez le triangle à droite du nom de fichier.

system_diskutil_save.jpg

Le format d'image 'compressé' est sélectionné par défaut. Si vous utilisez Onyx et activez les options cachées de l'Utilitaire de Disque, vous verrez le format d'image 'compression-bzip2' qui est plus performant. Maintenant sélectionnez la partition 'Partage' et créer un dossier 'Images Disques' sur celle-ci. Sauvegardez l'image dans ce dossier, nommez la par ex. '10.5.x Récupération 1' et/ou la date. J'utilise seulement un nombre car au début vous créez plus d'une version par jour.

La génération de l'image peut prendre du temps selon la taille de la partition et votre processeur. Une fois cette opération terminée, sélectionnez dans le menu de l'Utilitaire de Disque l'option 'Images -> Scanner une image pour restauration'. Cette option est nécessaire avec Leopard, avec Tiger elle ne l'est pas. Ceci vérifie si l'image est valide. Si il y a une erreur durant la vérification, essayer de nouveau de créer une image. Si cela ne fonctionne toujours pas, essayez l'option 'Réparer' de l'Utilitaire de Disque ou redémarrez sur la partition 'Récupération' et utilisez Onyx. Mais j'ai eu une seule erreur sur plus de 20 sauvegardes et cela a fonctionné correctement après un deuxième essai. Une image compressée de cette installation (qui fait à peu près 7 Go ou plus) devrait être d'environ 2,5 Go, il serait donc facile de la graver sur un DVD.

4. Optimiser la partition 'Récupération'

A présent vous pouvez continuer d'optimiser votre partition 'Récupération". Je recommande d'utiliser le fond d'écran standard d'Apple pour que vous puissiez la différencier de votre partition principale (probablement avec un fond d'écran autre).
Voici les étapes que j'utilise toujours pour optimiser un système:

- Supprimer les kexts inutiles

Supprimer les kexts inutiles permet de sauver de l'espace sur le disque dur et la vitesse de démarrage peut s'en trouver améliorer. Tout particulièrement les kexts de carte graphique peuvent être supprimés. J'ai une ATI Radeon X1600, donc je peux supprimer tous les kexts GeForce*, tous les kexts NV* et tous les kexts ATI excepté ATINDRV.kext et les kexts ATIRadeonX1000*. Il est aussi possible de supprimer AppleHWSensor.kext et ALF.kext. Mais - sauvegardez les. Pour cela vous pouvez utiliser la partition 'Partage'. Mais vous pouvez optimiser encore un peu plus. Créez une image disque vide avec l'Utilitaire de Disque avec commme type 'sparse disk image'. C'est une image disque qui n'occupe sur le disque que l'espace dont elle a besoin (pas prédéfinie à 4.7 ou 8.5 Go).L'avantage d'utiliser une image disque au lieu d'un dossier est que chaque kext (lequels contiennent plusieurs fichiers) n'utilise pas une seule entrée dans le répertoire, ils seront seulement stockés dans cette image disque. Il est préférable d'utilise un sous-dossier 'Extensions' car vous pouvez sauvegarder plus de données dans celui-ci. Astuce pour créer une image portable: créer une sparse image avec une taille de 4095 Mo. Ainsi l'image ne dépassera jamais la barre des 4 Go, qui est la taille maximum pour un fichier avec le système de fichier FAT32 (standard pour un disque externe), et vous pouvez utiliser le système de fichier HFS+ sur un lecteur formatté en FAT32.

- Editer les fichiers système

Editer les fichiers système directement dans les dossiers /System/Library ou /Library peut s'avérer difficile à cause des permissions. Pour cela vous pouvez utiliser de nouveau la partition 'Partage'. Copiez le fichier que vous voulez éditer (par ex. com.apple.boot.plist) dans cette partition, maintenant vous pouvez l'éditer et le sauvegarder sans problème. Ensuite copier le à sa place originelle (vous devez autoriser la copie) et réparez les permissions ave l'Utilitaire de Disque (que ferions nous sans cet outil). Astuce: Sauvegardez le fichier original et utilisez une couleur pour le fichier édité.

- Optimiser les applications

Je peux toujours recommander Xslimmer. Il supprime le code PowerPC et/ou les langues inutiles des programmes et permet de libérer beaucoup d'espace. Par exemple, iChat sera rétréci de 117 Mo à 17 Mo! Le programme dispose d'une liste noire, ainsi les programmes qui sont problématiques (par ex. Mail, Safari et les produits Adobe ) ne seront pas 'amincis'. Je n'ai jamais eux de problèmes avec les programmes ayant subis cette cure d'amaigrissement. Il y a aussi une fonction pour sauvegarder les programmes, mais je ne l'utilise pas car c'est assez lent. Si vous vous sauvegarder des programmes copiez les fichiers sur un autre disque. Vous pouvez utiliser de nouveau la partition 'Partage', et peut-être utiliser l'Utilitaire de Disque une nouvelle fois.

- Applications que je peux recommander:

Ces applications ont été installées sur ma partition 'Récupération':

- AMD Tools: ASU, About this Mac modifier
- AppZapper: Supprime les applications et les fichiers additionnels. Mais n'est pas vraiment nécessaire.
- Butler: Super sélecteur de programmes pour la barre de menu.
- ClamXav: Antivirus Freeware. Pas très important pour une Mac.
- DivX: DivX Décodeur/Encodeur
- Docker: Permet de modifier le Dock, couleur, mode 2D etc …
- FastIcns: Programme très simple d'utilisation pour créer des icônes jusqu'à plus de 512x512 pixels.
- Firefox: Je ne sais pas à quoi sert ce programme ;-)
- Flip4Mac: plugin WMV pour Quicktime
- Gutenprint: Pilotes d'imprimante freeware qui supporte beaucoup d'imprimantes
- iDefrag: Programme de défragmentation, utile avant de créer des sauvegardes
- iTar: Un programme qui utilise les archives type UNIX très efficace
- KeyViewer: Applescript qui affiche la table du clavier MacOS.
- Leopaque: Change la transparence de la barre de menu en %
- Little Snitch: Pare-Feu personnel, super programme
- LiteIcon: Freeware version of CandyBar, allows to change system icons. I use it mainly for the folders.
- NFOViwer: Affiche les fichiers .NFO et .DIZ qui proviennent sites web non recommendés ;-)
- Perian: Un plugin Quicktime libre avec des codecs pour presque tous les formats.
- PrefEdit: Permet l'édition des fichiers de préférences
- RapidoStart: Lanceur de programmes sympa
- RealPlayer: Lecteur multimédia.
- Renamer4Mac: A program and context menu entry which can easily batch rename files
- The Unarchiver: Un décompresseur compatible avec un grand nombre d'archives. J'ai fait de nouvelles icônes qui ressemblent aux icônes du système.
- Toast Titanium 9: Vous connaissez.
- Transmission: Client Bittorrent léger.
- VLC player: Un lecteur multimédia avec codecs intégrés. Lis presque tout.
- Xbench: Notre programme de benchmark standard.
- XSlimmer: A déjà été décrit plus haut.

Je n'ai pas créé les liens pour tous ces logiciels, mais vous pouvez les trouver tous à www.macupdate.com.
Si à présent vous pensez, wow, avec tous ces programmes les 16 Go de la partition sont entièrement utilisés - c'est faux. Avec tous les optimisations elle fait seulement 7,16 Go! Une image de sauvegarde au format bzip2 compressé a besoin de seulement 2,59 Go. Pas mal, hein ?

5. Créer la partition principale

Maintenant redémarrez sur la partition 'Leopard' et créer de nouveau une sauvegarde de la partition 'Recovery' comme décrit à l'instruction n° 3. Ensuite redémarrez sur la partition 'Récupérationcovery'. Lancez l'Utilitaire de Disque et sélectionnez la partition 'Leopard'. Sélectionnez l'onglet 'Restaurer' dans la partie droite. A présent glissez l'image disque que vous venez de créer dans le champ 'Source' ou utilisez le bouton 'Sélectionner', et choississez votre image disque. Puis glissez la partition 'Leopard' située dans la partition gauche de l'Utilitaire de Disque dans le champ 'Destination'. Enfin cochez la case 'Effacer la destination'. Cà devrait ressembler à çà maintenant:

system_diskutil_recover.jpg

Si vous cliquez sur 'Restaurer', l'image sera écrite sur la partition 'Leopard'. Il n'y aura aucun soucis puis la partition 'Leopard' est plus grand que la partition 'Récupération'. Une fois l'opération terminée, vous obtiendrez 2 volumes ayant pour nom 'Récupération'. Renommez la partition principale en 'Leopard' et redémarrez sur celle-ci. Patientez le temps que le démarrage soit complètement terminée, il est aussi possible que Spotlight démarre, donc çà peut prendre un peu de temps. Une fois le démarrage terminé, utilisez Onyx (s'il vous l'avez installé et redémarrezt. Vous avez à présent 2 systèmes identiques. Pour voir la différence, utilisez un fond d'écran différent de celui de la partition principale.

A présent nous devons rendre la partition 'Leopard' bootable. Redémarrez l'ordinateur et démarrez à partitir du DVD d'installation en mode utilisateur unique (option -s). Une fois que le prompt est à vous, entrez ces commandes:

fdisk -e /dev/rdisk0
update
f 1
w
q

et redémarrez. L'ordinateur devrait redémarrer sur la partition 'Leopard' sans utiliser le sélecteur de disque de Darwin. Si çà fonctionne, démarrez sur la partition 'Récupération' et créez une image de la partition 'Leopard'.

Voilà, vous avez vos sauvegardes pour les partitions 'Leopard' et 'Récupération'. Vous pouvez utilisez chacune des 2 partitions pour défragmenter, réparer ou sauvegarder l'autre. Une nouvelle installation est donc presque totalement inutile à partir de maintenant (à moins que vous le cherchiez vraiment), et les sauvegardes sont rapidement accessible à partir de la partition 'Partage'. Si néanmoins un jour les 2 partitions sont corrompues, vous pouvez démarrez à partir du DVD d'installation, utiliser l'Utilitaire de Disque et restaurer les partitions (grâce aux fameuses sauvegardes sur 'Partage'). Cette méthode devrait être suffisamment sûr pour la plupart des utilisateurs.

6. Optimisation avancée

Avant cela, continue l'installation de votre partition principale. Configurez Mail, installez les programmes que vous utilisez le plus souvent (Colloquy, Skype …). Mais pas de logiciels trop lourd comme iLife ou autre , l'image de sauvegarde doit pouvoir rester suffisamment petite pour être facilement sauvegardée. Ma partition principal qui a été préparée pour être sauvegardée contient déjà quelques jeux, un émulateur Amiga, ScummVM, CrossOver, Parallels, près de 500 Mo de mails etc … , mais elle n'a besoin que de 8,7 Go et moins de 3,6 Go une fois sous la forme d'image disque.

Si votre image est prête à être sauvegardée, vous pouvez utiliser les méthodes d'optimisation suivantes: D'abord utilisez iDefrag ou un autre programme de défragmentation. Ensuite utilisez l'Utilitaire de Disque et utilisez 'Effacer l'espace libre' avec la fonction 'Mise à zéro des fichiers supprimés'. Avec cette méthode l'espace disque libre sera correctement nettoyé. Si vous avez activé les options cachées de l'Utilitaire de Disque et utilisé la compression bzip2 le résultat sera encore meilleur.

7. Utiliser le système

Si vous utilisez le système, testez les nouvelles choses (logiciels, pilotes … etc) sur la partition 'Récupération'. En cas de crash du système, restaurez la partition et réessayez ou abandonnez l'idée. Utilisez les sur votre partition principale uniquement si le fonctionnement est stable sur la partition 'Récupération'. Votre partition principale ne sera pas affectée en cas de problème sur la partition 'Récupération'. Si vous installez de trop gros logiciels sur votre partition principale elle risque de devenir trop important pour les sauvegardes, donc faites bien attention.

Je recommanderais de garder plus d'une sauvegarde de chaque partition. Il peut arriver qu'il y ait un problème "caché" avec une sauvegarde plus récente (à cause d'un nouveau pilote ou logiciel), mais dont l'ancienne version n'est pas affectée. Vous pourrez donc restaurer l'ancienne version et tenter de corriger le tir. C'est la raison pour laquelle la partition 'Partage' ne doit pas être trop petite.

La méthode des sauvegardes fonctionne très bien si en plus vous avez d'autres ordinateurs semblable à celui que vous utilisez pour ce guide. J'ai 4 ordinateurs avec 3 carte mère différentes, mais elles ont toutes un chipset nForce 4 et sont équipée d'une ATI X1600. Je n'ai pas besoin d'installations supplémentaire, seulement de restaurer les images de sauvegarde de ma machine principale sur ces machines, d'installer les pilotes pour le net et de configurer ma connection (IP et nom de l'ordinateur).

Utilisez autant que possible la partition 'Partage'. Elle se nomme ainsi car vour pouvez y accéder à partir des 2 partitions 'Leopard' et 'Récupération'. Si vous voulez pax ex. utiliser seulement utiliser le dossier 'Home' de votre partition 'Leopard', il est difficile d'y accéder à partir de la partition 'Récupération'. Utilisez la pour vos téléchargements et en tant que partition pour vos fichiers temporaires, ainsi vous garderez un bureau propre. Vous pouvez y créer un dossier 'Documents' dans lequel vous placerez vos fichiers texte. Si vous utilisez Butler vous pourrez ajouter ce dossier dans la barre de menu et y ajouter un raccourci clavier. Je garde toujours une image disque sur cette partition qui contient les pilotes et logiciels dont j'ai besoin. Elle est aussi ajoutée dans Butler de manière à ce que je puisse y accéder par un raccourci clavier. Ceci est une capture d'écran de mon menu Butler, si quelqu'un veut les fichiers de préférences envoyez moi un mail, ils ne contiennent aucune donnée privée.

Traduit par Zephyroth (non je ne crâne pas, simplement si vous voyez des coquilles ou erreurs de traduction vous savez qui fouetter !!! … et surtout contacter pour les corriger.)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License